jeudi 4 décembre 2014

Moment de gaieté

La pie, Claude Monet, 1868.

Je cherche dès le réveil ce qui est nécessaire au jour pour être jour : un rien de gaieté. Je cherche sans chercher. Cela peut venir de partout. C'est donné en une seconde pour la journée entière. 

La gaieté, ce que j'appelle  ainsi, c'est du minuscule et de l'imprévisible. Un petit marteau de lumière heurtant le bronze du réel. La note qui en sort se propage dans l'air, de proche en proche jusqu'au lointain. 

Quand nous sommes gais, Dieu se réveille.

Christian Bobin, Autoportrait au radiateur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire