lundi 13 octobre 2014

Lecture de l'intime



Pendant tout cela, la chambre, la chambre passive et sans attraits, 
Dut être submergée par les montées et les descentes de l'incessant courant humain, 
Et, couchée là, tapie entre tes bras quand refluaient les vagues du ravissement, 
Et qu'au degré le plus bas de l'être, nous entendions le faible battement de l'âme, 
J'étais heureuse de penser à ces autres, anonymes, nombreux, 
Qui peut-être s'étaient couchés ainsi, s'étaient aimés une heure sur le rebord du monde. 


Edith Wharton, Terminus (extrait)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire