jeudi 24 février 2011

Peinture: Alma Tadema


                                                   Among the Ruins, Alma Tadema, 1902

  La production de Sir Alma Tadema est certainement inégale ; on ne le dira jamais assez, surtout pour la mièvrerie de ses visages et quelques uns de ses sujets.
  Et pourtant… j’ai découvert ce tableau ci au détour d’une recherche sur le web et son titre me semblait déjà d’une délicieuse poésie.
  Dans la majorité de ses œuvres, il représente du marbre en profusion, de la glace veinée de bleu, toujours parfaite, d’une netteté et d’un équilibre remarquables. Mais, celle-ci est différente ; l’ordre et le calme ont disparu un jour, dans le passé, le temps a détruit la perfection du marbre. 
 Et cette jeune femme en camaïeu bleuté se penche désormais vers des ruines oubliées près du rivage. Elle seule les a vus, les examine curieusement, leur redonne un peu de leur prestige ancien, par son attention : les choses n’existent peut être que pour les hommes. Pour combien de temps encore ? Avant que cette jeune femme ne meure à son tour et que ces ruines ne restent solitaires, près de la mer pour l’éternité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire